Transitions collectives : le nouveau parcours de formation

Depuis le 15 janvier 2021, un nouveau parcours de formation est proposé aux entreprises et aux salariés. Comment ça fonctionne ?

Dans le cadre de « France Relance », salariés ou employeurs qui ont un projet de reconversion professionnelle de pouvoir le réaliser près de chez eux, de trouver les bons interlocuteurs et les financements.

Les entreprises peuvent ainsi anticiper les mutations économiques de leur secteur d’activité et de s’y préparer dans un climat apaisé, et les salariés de bénéficier d’un financement de l’état.

Ce sont les « métiers porteurs » qui font partis de ce parcours. Un métier porteur est un métier émergent issus de nouveaux domaines d’activité ou c’est un métier en tension dans des secteurs qui peinent à recruter.

Pour trouver dans chaque territoire ces métiers porteurs, des listes sont élaborées par les DIRECCTE après avis du CREFOP (Comité Régional de l’Emploi et de la Formation Professionnelle).

En tant qu’entreprise, comment s’y prendre ?

Plusieurs acteurs sont à votre écoute et à celle de vos salariés : votre opérateur de compétences (OPCO), votre association Transitions Pro, et bien entendu les services de l’État (Direccte). Votre OPCO vous accompagne dans l’entrée du dispositif et dans l’identification des emplois fragilisés et votre association Transitions Pro pour faciliter le recours au dispositif et fluidifier l’organisation des parcours de vos salarié(e)s. 
Des conseillers en évolution professionnelle (CEP) seront mobilisés pour accompagner vos salarié(e)s gratuitement dans la construction de leur parcours de reconversion. Vous pouvez recommander à vos salarié(e)s de les contacter sur mon-cep.org ou apec.fr pour les cadres.

En tant que salarié, comment s’y prendre ?

Des conseillers en évolution professionnelle (CEP) sont à votre écoute gratuitement pour vous aider à monter votre parcours de transition professionnelle. Vous pouvez les contacter sur le site internet mon-cep.org ou apec.fr si vous êtes cadre.

Près de 100 projets ont déjà été reçus. Ces projets font état d’un dynamisme partenarial et d’une volonté de « faire ensemble » au sein des territoires. La moitié d’entre eux sont ciblés sur les « Territoires d’industrie » avec une vocation à couvrir d’autres secteurs que l’industrie.
Cette présentation des projets ne comporte pas d’analyse qualitative des manifestations d’intérêt ni de classement. L’ensemble des projets présentés seront accompagnés par les services du ministère, soit par la DGEFP soit par les DIRECCTE.

Vous souhaitez en savoir plus,

consultez le site du ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion

Télécharger la plaquette

509 vues totales, 0 aujourd'hui